Milos Asian ce ne sont pas moins d'une douzaine de musiciens répartis dans l'hexagone, à chaque fois le groupe se forme et se reforme pour proposer des concerts originaux. 

" Nourri au biberon des musiques du monde entier, Milos a toujours été un artiste à part, en perpétuelle capable de se réinventer et de papillonner entre les styles, en équilibre toujours instable... Ainsi Milos Unplugged, son projet "solo" (avec beaucoup de guillemets) n'a jamais été un one-man band traditionnel, tant, dans sa volonté de faire sauter les frontières, le garçon n'a jamais hésité à s'entourer d'autres artistes aussi attirés que lui par l'exploration musicale sans filet " - Jonathan Hénault

ILS ONT DIT

Un Folk humaniste influencé par les musiques orientales, africaines, sud-américaines, mais aussi par Chris Coen et Little Wings - Longueurs d'ondes

Caméléon sonique, blotti près d'une guitare boisée où au coeur de cordes soyeuses partez en voyage
avec Milos à la découverte de son Univers musical chatoyant - Glob Audio Mastering

Awakening délivre des messages universels sans faire de prosélytisme . Ce freinage contre l'illusion et la stérilité de la pensée humaine excelle dans la simplicité des mots. La révélation d'une sincérité absolue. Ce paysage kaléidoscopique se visite avec les oreilles. Nous écoutons le monde comme une gigantesque composition musicale - Marie Corbal Aka Hear No Evil

On ressent aussi l'amour des grands espaces, tel que Beirut ou Calexico le transmettent - Pop news

On utilise si souvent le mot « world music » à si mauvais escient, alors que c’est avec Milos Unplugged qu’il prend tout son sens le plus profond. World comme une musique qui prend ses racines aux quatre coins de la planète, entre indie rock désertique, rythmes de l’Afrique sauvage et réminiscences folk sud-américaines - 33 Tours

Au service d’une anti-folk orchestrée, colorée, un brin américanisée avec pour références tutélaires Smog, Sufjan Stevens et plus généralement toute la nouvelle scène folk américaine - Indietronica

La voix de Milos, souvent de tête et haut perchée, peut évoquer Adam Duritz (Counting Crows) lorsqu’elle se pose ou encore, par éclairs, Jeff Buckley dans les respirations apaisées… On pense en particulier au séminal 1er LP de Palace Brothers pour la dynamique rêche et les choeurs braillés…. La production rêche est magnifique de justesse : le moindre claquement de caisse claire résonne d’une pertinence biblique - The Hypertextual