Paris My love

La dernière virée à Paris m'a permis de faire le tour de pas mal de disquaires indépendants. 
J'avais pris Rdv afin d'y poser mon dernier album AWAKENING.
Tous l'ont accueillis tous sauf les irréductibles AU SILENCE DE LA RUE faute de place... Les vinyles y débordaient là bas, tellement serrés que j'avais du mal à les remettre, faut croire que l'industrie du disque manque de place...

Je démarre mon trip à LA FABRIQUE BALADES SONORES, super lieu, j'y ai même trouvé les K7 c'est dans l'air du temps. Pleins de goodies, assez calme, froid... mais très bonne selection de French musique et indépendant. Ils organisent aussi des showcase et produisent des groupes. Allez voir leur site pour en apprendre un peu plus. Peu être un jour Milos Unplugged ira y réchauffer les murs un soir.

Ensuite non loin toujours dans le neuvième se trouve un lieu bien caché, au premier ce sont des meubles, tournes disques design, accessoires et vinyles pointus et dans les sous-sol s'y cache toute une collection au goût du jour. C'est le  LE GROUND ZERO !
J'ai adoré cet endroit,  super accueil et de superbes albums, je m'est suis permis de vous photographier mes selections chez tous ces disquaires hé hé...

Dans le 11 iéme le disquaire LE SOUFFLE CONTINU m'a donné des pulsions car j'y ai trouvé ce que je cherchais depuis un moment... tout un rayon de musique orientale révolutionnaire de 60's et 70's. Enfin que des perles, je m'est suis ruiné ! Mais c'est tellement bon au retour maison sur mes haut-parleurs... ouh ça fait vibrer.

Le soir on avait aussi prévu quelque chose de grand et grotesque, en route pour aller voir SHELLAC à La Gaîté Lyrique. Un des meilleurs lieux de ma vie ou le son est super bon ! Mon dernier concert là bas c'était SLINT avec mon pote Jonathan Reig. Une sacré claque SLINT
Et là SHELLAC c'était tellement marrant, plein d'énergie, toujours fidèles, on s'est bien fendus la tronche. Ahhhh ce que je les aime.

En route pour le but de ce voyage qui était un concert chez le café disquaire WALRUS dans le 10 iéme. On a trouvé le moyen de se faire gentiment engueuler en arrivant trops tard,  ma foi l'heure c'est l'heure. Mais je vous cache pas que en plein embouteillage parisien... enfin vous connaisez la chanson hein... bref on passe un super moment, pas beaucoup de monde, mais ce n'est pas grave. Des amis d'enfance viennent nous rendre visite... des amis qu'on a connu au lycée au Qatar là ou l'on a grandit, c'était un pur moment. Merci la vie, merci aussi à Laura Lalande d'avoir ramené sa troupe d'amis, ça fait chaud ! 

Ah oui je ne vous ai pas dit pourquoi je dit "nous" tout le temps par ce que j'étais avec mon pote Jonathan Reig à la basse. 
Et en prime une superbe photo de nos amis... :) 

Milos Ares Asian Teran